AtelierCulture

Faire et dire le théâtre

le 24 octobre 2018
9h - 17h
Les historiens ont, depuis plusieurs décennies, émis quelques hypothèses sur la façon dont les textes conservés pouvaient être joués sur les tréteaux du Moyen Âge.
On a par exemple proposé de voir dans la versification particulière des pièces des XVe et XVIe siècles une manière de caractériser des mouvements chorégraphiés, des paroles chantées, des répliques juxtaposées, etc. Jelle Koopmans (Un. Amsterdam), éminent spécialiste international de ces questions, souhaite mettre à l’épreuve du plateau certaines de ses hypothèses, en plaçant au centre de l’attention le corps de l’acteur et la performance.

Concrètement, il proposera de travailler plusieurs scènes de farces médiévales, à partir desquelles les praticiens présents feront des propositions de mise en voix, en espace et en geste. Dans ce dialogue entre le texte et le plateau, le jeu et l’analyse, nous espérons apporter des éléments de réponse à d’importantes questions : que peut nous dire l’acteur aujourd’hui du jeu d’hier et en quoi le jeu d’hier, dans la mesure où il peut être approché, est-il susceptible d’éclairer voire de nourrir les pratiques d’aujourd’hui ? Mettant à profit les ressources originales du Performance Lab de Grenoble et faisant collaborer un groupe de chercheurs et de praticiens français et internationaux, l’atelier vise à renouveler notre compréhension de l’histoire du théâtre grâce aux apports de la recherche-création.

> Inscriptions

Biographie

Jelle Koopmans travaille depuis 1989 à l’Université d’Amsterdam, au département de français et à l’Institut de Culture et d’Histoire. Sa thèse de doctorat (Université de Leyde, 1987) portait sur les sermons joyeux français des XVe et XVIe siècles. Depuis, il a publié un certain nombre d’éditions importantes de textes dramatiques et narratifs ainsi que des monographies (mentionnons : Le théâtre des exclus au Moyen Âge, Paris, Imago, 1997). Il est membre de l’Académie Royale des Arts et des Sciences (KNAW) et président du Conseil pour les Sciences de l’Homme (RGW) aux Pays-Bas. En 2012, la ville de Tours lui a remis la médaille de la ville pour ses travaux sur la Renaissance française.

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Grand studio du bâtiment EST
Mis à jour le  17 septembre 2018